Accueil / Home

  ACTMD - Association Canadienne des thérapeutes en Médecines Douces
CATCM - Canadian Association of Therapists in Complementary Medicine

ACDM - Association Canadienne des Massothérapeutes  et Autres thérapeutes en Médecines Alternatives

Accueil / Home

 

 

 

Article du mois
Article of the month

 

 

L'ÉTIOPATHIE
Recherche littéraire et rédaction par l'équipe ACTMD

Présentation
Autrefois au Québec, existait un race d'hommes qu'on nommait les ramancheurs. Ces derniers possédaient le talent de replacer les foulures, de travailler les articulations ou de soigner des cassures d'os et bien d'autres choses. Ils faisaient peur, comme les arracheurs de dents. On leur reconnaissait un talent inné, comme chez tout autre génie et leur réputation se répandait de bouche à oreille et grâce aux succès qu'ils rencontraient. Tous pratiquaient dans la clandestinité, malgré leur grande renommée qui dépassait souvent les frontières. Ces ramancheurs étaient souvent fermiers ou forgerons. La plupart du temps, ces gens simples ne prenaient pas d'argent pour cette habilité qu'ils considéraient un don de Dieu, très juste pour qui a connu la souffrance d'une luxure.

Du grec " aïtia" , la cause, et " pathos" , la souffrance, l'étiopathie est une médecine manuelle qui s'attache à la cause de la maladie pour en faire disparaître les effets. Elle plonge ses racines dans l'art ancien du " reboutement" , mais a bien intégré les notions modernes de physiologie et d'anatomie dans un raisonnement scientifique très cohérent.

Elle constitue une méthode d'analyse qui recherche les causes profondes de la maladie ou de la douleur, en considérant que la maladie n'en est que la conséquence, et que les différents systèmes du corps agissent perpétuellement en interaction. Cette première étude étant opérée, l'étiopathie cherche dans un second temps à comprendre les processus physiologiques mis en jeu dans l'établissement de la gêne ou de la douleur. Cette seconde étude étant menée à terme, l'étiopathie cherche la cause des troubles physiologiques constatés, cause nécessaire et suffisante pour provoquer leur apparition. La cause étant réduite, la pathologie, avec son cortège de douleurs et d'altérations fonctionnelles, disparaît.

L'approche est essentiellement " mécaniste " ou, si l'on préfère, " structurelle " . Le corps est considéré comme un tout, comme un système : on cherche à agir à partir des lésions originelles qui ont pu entraîner des dysfonctions dans tout l'organisme, un peu à la façon d'un jeu de dominos. L'étiopathie entend donc remonter à la source de cette cascade, de ce déséquilibre, et s'y attaquer directement avec différents types de manipulations.

REBOUTER: Remettre, replacer par des moyens empiriques, les membres démis, une fracture, une foulure. En québécois on disait un ramancheur.

L'ETIOPATHIE a été fondée dans les années 60 par Christian Tredaniel.

Selon C. Tredaniel, " la maladie provient toujours d'une cause extérieure, chocs, chutes, microtraumatismes,... De ces traumatismes résulte une lésion qui va entraîner d'autres lésions, menant à terme vers la maladie" . La base de l'ETIOPATHIE est rigoureuse et scientifique. Elle vise à rechercher les causes réelles des maladies afin de ne pas traiter le symptôme mais de le faire paraître en supprimant la cause, mécanique ou non.

L'ETIOPATHIE recherche la cause de la pathologie grâce à un interrogatoire, puis par la palpation.

Les soins consistent en manipulations, vertébrales ou périphériques visant à réduire les causes des phénomènes douloureux, musculaires ou circulatoires. Les techniques Etiopathiques sont indolores, brèves et précieuses.

Étiopathie et ostéopathie
À l'instar de l'ostéopathie - dont elle est très proche parente - l'étiopathie vise non pas à soulager les symptômes d'un mal, mais à rétablir l'équilibre menant à la santé.

De fait, il s'avère difficile de déterminer avec précision les distinctions entre l'étiopathie et l'ostéopathie, que ce soit par leur théorie ou leur pratique. Les termes eux-mêmes se confondent parfois : certains étiopathes se qualifient d'" ostéopathes exclusifs " . Tout au plus peut-on dire de l'étiopathie qu'elle semble se baser plus exclusivement sur la structure. L'ostéopathie, bien qu'elle soit aussi essentiellement mécaniste, peut s'ouvrir sur certaines techniques plus " énergétiques " comme la thérapie crânio-sacrale. Ainsi, en pratique, la démarche d'un ostéopathe traditionnel pourrait bien s'avérer plus proche de celle d'un étiopathe que de celle d'un de ses collègues, plus avant-gardiste, portant pourtant le même titre.

Pour plus de précisions sur les principes, les applications et les modes de pratique de ces types d'approches manuelles, cliquez sur la fiche Ostéopathie dans les Documents associés.

Du " reboutement " à l'étiopathie
Historiquement, l'ostéopathie précède l'étiopathie. Les origines de l'ostéopathie remontent au XIXe siècle, bien que l'approche se soit popularisée surtout à partir des années 1970. Les puristes s'objecteront : toute tentative d'inscrire l'une ou l'autre de ces approches à une date précise s'avérera vaine puisque toutes deux plongent dans l'histoire millénaire de la médecine. L'étiopathie comme l'ostéopathie s'inspire de la tradition du " reboutement " ou, si on préfère, de la chirurgie non instrumentale, qui serait la plus ancienne méthode de traitement utilisée par l'homme.

Cet art de la manipulation s'est transmis à travers les âges par la tradition orale. Jusqu'au XIXe siècle (et dans certaines régions du monde jusqu'au XXe, sinon jusqu'à aujourd'hui), les rebouteurs et autres " ramancheurs " ont assumé l'essentiel des soins de santé auprès des populations. Au XIXe siècle, quelques écrits " scientifiques " paraissent sur le sujet. Quelques décennies plus tard, Trédaniel présentera des concepts théoriques plus modernes, inspirés de la tradition de la chirurgie non instrumentale, qu'il nommera étiopathie. L'ostéopathie, avec Andrew Taylor Still, avait suivi une démarche similaire quelques décennies plus tôt.

Aujourd'hui, s'il reste des divergences d'ordres philosophique et politique entre étiopathes et ostéopathes, les différences dans la pratique concrète tendent à s'amenuiser. Ainsi, les étiopathes de l'École d'Ostéopathie de Genève, par exemple, ont repris leur titre d'origine d'ostéopathes exclusifs.

Applications thérapeutiques
Une analyse méticuleuse et profonde est effectuée par palpation et grâce à une connaissance approfondie de l'anatomie et de la physiologie. L'étiopathe agit ensuite par diverses manipulations, la plupart étant issues des techniques ancestrales de reboutement ou plutôt de la chirurgie non instrumentale. Les manipulations sont douces, surtout au niveau des articulations, et n'impliquent pas la douleur. L'étiopathie propose également des mouvements de gymnastique curatifs.

Liste des problèmes de santé que peut soulager l'étiopathie
Maladies relevant de l'ETIOPATHIE : angines à répétition, prostate, rhumatismes, amygdalite, troubles somatiques, digestifs, sciatiques, hémorroïdes, douleurs organiques, troubles circulatoires, gynécologiques et gastro-intestinaux. L'Etiopathie peut être utile pendant une grossesse et à l'accouchement.

L'éthiopathie permet de réduire certaines lésions fonctionnelles, notamment au niveau de la colonne vertébrale, et de traiter des problèmes d'ordre respiratoire, circulatoire, digestif, urinaire, nerveux ou articulaire.

Troubles généraux :
Angoisse, asthénie, céphalées, dépression, fatigue, insomnie, migraines ,oppression thoracique

Contres indications :
Diabète, maladies génétiques, dégénératives ou infectieuses graves, cancer, fractures, etc...

L'étiopathie traite les problèmes aigus comme les affections fonctionnelles chroniques. Elle est applicable quel que soit l'âge ou l'état du patient.

En pratique
Les manipulations étiopathiques, parfois amples, parfois très délicates, s'apparentent beaucoup à celles de l'ostéopathie.

Le traitement étiopathique

  • Leur application est strictement indolore, même s'il arrive parfois, après la première séance, qu'une douleur réactionnelle de telle ou telle pièce articulaire se manifeste, signalant au patient qu'un processus de ré-harmonisation structurale est alors en cours.
  • L'étiopathie a repris et décomposé les techniques ancestrales du reboutement. Elle les a triées, spécifiées, adaptées à chaque cas.
  • A chaque pathologie sa cause lésionnelle. A chaque lésion sa technique de réduction adaptée pour chaque patient.
  • L'étiopathe n'intervient que par action manuelle. Il ne drogue pas, ne pique pas et n'utilise aucun appareil.
  • L'acte thérapeutique étiopathique est toujours un acte de chirurgie non instrumentale qui vise à rétablir la normalité au niveau structural considéré.
  • L'acte étiopathique est ponctuel, spécifique et déterminé en fonction de la lésion causale à réduire et des conditions particulières présentées par le malade.

Formation professionnelle
En Europe, les étiopathes qui font partie d'associations professionnelles doivent répondre à un ensemble de critères précis. Leur formation s'étend sur plusieurs années et comprend des cours de physiologie, d'anatomie, de biologie humaine, en plus de l'apprentissage des techniques de manipulation propres à l'approche. Les programmes de formation varient selon les établissements. Au Québec, puisque peu de thérapeutes pratiquent l'étiopathie et qu'ils ne sont pas regroupés au sein d'une association, leur nombre, leur formation et leur compétence sont difficiles à déterminer. École qui offre ce programme en Amérique du Nord.

Collège d'Études Supérieures en Ostéopathie, par Joël Lemaire son fondateur.

College d'Enseignement d'Etiopathie du Quebec

Pré-requis: certificat de posturothérapie

Comment choisir entre étiopathie et ostéopathie?
La façon la plus simple est peut-être de choisir un thérapeute plutôt qu'une thérapie. Au cours d'une première rencontre, informez-vous de l'approche qu'il privilégie, de sa formation, de son expérience, de son appartenance à une organisation professionnelle régionale ou internationale, etc.

Ces questions sont d'autant plus importantes que la profession d'étiopathe n'est pas reconnue officiellement. Toutefois, en Europe, notamment en France et en Suisse, la pratique et la formation sont sérieusement encadrées par des organisations professionnelles qui veillent à ce que leurs membres respectent des normes strictes (4,200 heures). La situation est différente au Québec où aucune institution ni regroupement n'encadre ceux qui se prétendent étiopathes.

Au Québec, le Registre des Ostéopathes du Québec n'accepte que les professionnels dûment formés, ce qui assure une certaine forme de contrôle et de garantie pour le public. Mais puisque aucun des deux titres n'est réservé, il se peut que vous rencontriez un étiopathe ou un ostéopathe compétent qui ne soit membre d'aucune association. Vous devrez alors vous assurer vous-même de sa compétence.

Étio/Ostéopathie (Étiopathie): système thérapeutique manipulatoire, qui permet de traiter les problèmes structurels et mécaniques de notre corps. L'ostéopathie traite toute la charpente, os, articulations, muscles, ligaments et autres tissus de soutien. Tend à restaurer une bonne mobilité et un bon fonctionnement du système, par la pression et la manipulation douce.

L'Ostéopathie
L'objectif de l'exercice professionnel de l'ostéopathie est de remettre en mouvement les différentes parties de l'organisme afin de permettre une meilleure interrelation et régulation entre les différents systèmes du corps humain (musculo-squelettique, circulatoire, digestif pulmonaire, système nerveux, etc

L'Ostéothérapie
IL ne faut surtout pas confondre Ostéopathe et Ostéothérapeuthe.Sous ce terme est désigné le médecin ostéopathe qui n'utiliserait les manipulations vertébrales qu'en complément   de sa pratique quotidienne.

La Chiropraxie
Son principe est assez voisin de l'ostéopathie mais centré uniquement   sur la colonne vértébrale. Elle part du principe qu'il suffit de déplacer des vertèbres pour jouer sur les influx nerveux et soulager ainsi bon nombre de maux. Ses détracteurs reprochent au chiropracteur d'exercer les manipulations en force,ce qui augmente les risques d'accidents.

La Vertébrothérapie
Cette technique exclusivement médicale est employée par des médecins souvent uniquement pour des problèmes de dos.

L'Etiopathie
C'est la technique la plus récente. Pour l'étiopathie, toutes les maladies peuvent être soignées, ou tout au moins prévenues, en utilisant les seuls moyens physiques, c'est à dire les manipulations.

Sources
Association française d'ostéopathie. www.afosteo.org
Institut français d'étiopathie. www.etiopathie.com
Société des ostéopathes du Québec. www.soc-osteopathes.qc.ca
Réseau Proteus   www.passeportsante.net

 

 

 

 

© Copyright ACTMD